Gouvernement du Québec
Le Québec géographique
Géoinfo l'outil de recherche
Bienvenue au portail de l'information géographique gouvernementale
La géo c'est quoi?
L'information géographique
La cartographie
La photo aérienne
Les images satellite
Le positionnement et la référence
La géomatique
Découvrir
Galerie d'images et de cartes
Atlas du Québec
Localisateurs
Approfondir
Galerie d'images et de cartes
Expertise québécoise
Gouvernement
Enseignement et recherche
Entreprises
Activités à venir
Bibliothèque
Chroniques Géo Info
Normes et standards
Publications
Terminologie de la géomatique
Autres sites d'intérêts
Au Québec
Au Canada
Ailleurs dans le monde
Acquérir
Commander des produits géographiques
Vous recherchez des noms de lieux?
Catalogue d'information géographique gouvernementale
Le Carrefour GéoSpatial
Le Carrefour GéoSpatial
 
La photo aérienne
  Voir en trois
    dimensions
  Les différents types
    de photos aériennes
  Pourquoi utiliser
    les photographies aériennes?

Voir en trois dimensions

La photographie aérienne est une image prise à la verticale à l’aide d’une caméra spécialisée, installée à bord d’un avion équipé pour de tels travaux.

Les prises de vues aériennes sont toujours effectuées de façon à ce que deux photographies aient un même recouvrement longitudinal et latéral. Ces recouvrements permettent d’observer le territoire en trois dimensions, à l’aide d’un appareil spécialisé. Le phénomène optique qui permet de voir en trois dimensions s’appelle la stéréoscopie.
Les photointerprètes utilisent des stéréoscopes pour regarder les photos en 3 dimensions. Ces lunettes spécialisés font en sorte que l'oil droit regarde la photo de droite et l'oil gauche regarde la photo de gauche, puis notre cerveau reconstitue l'image en 3 dimensions!
 
Les photointerprètes utilisent des stéréoscopes pour regarder les photos en 3 dimensions. Ces lunettes spécialisés font en sorte que l’œil droit regarde la photo de droite et l’œil gauche regarde la photo de gauche, puis notre cerveau reconstitue l’image en 3 dimensions!

Afin d’obtenir une vision en trois dimensions du territoire couvert, une partie du sol représentée sur une photographie doit également être présente sur la suivante. C’est ce qu’on appelle le recouvrement. Lorsque l’avion se déplace, la zone photographiée qui est commune sur les deux photographies aériennes fournit une vue du territoire prise sous deux angles différents. En regardant cette partie à l’aide d’un stéréoscope, il est possible d’obtenir un aperçu du relief puisqu’il apparaît en trois dimensions.

Haut de la page

  • Recouvrement longitudinal de 60 % pour la vue stéréoscopique;
  • Recouvrement latéral de 30 % pour assurer une couverture complète du territoire

 

Le recouvrement est dit longitudinal lorsqu'il est réalisé sur la ligne de vol de l'avion.
Le recouvrement est dit longitudinal lorsqu'il est réalisé sur la ligne de vol de l'avion.
Le recouvrement est dit latéral lorsqu'il est réalisé le long de deux lignes de vol côte à côte.
Le recouvrement est dit latéral lorsqu'il est réalisé le long de deux lignes de vol côte à côte.

 

La stéréoscopie reproduit le processus naturel de la vision en trois dimensions de nos yeux. La prise de deux images dans des angles différents, par un avion, permet de reproduire la vision de nos deux yeux. C’est la distance entre les deux images et la hauteur de l’avion qui permettent d’accentuer l’effet de trois dimensions.

Ces images de la région de Mégantic et d’Orford, montrent une simulation de ce qu’on peut voir en regardant deux photos aériennes en trois dimensions, sans stéréoscope ou lunettes pour voir en 3D!

  • Les images de gauche sont des mosaïques d’une vingtaine de photos aériennes couleurs à l’échelle de 1/15 000, qui permettent de voir une vaste région d’un seul tenant.
  • Les images du centre sont appelées modèles numériques d’altitude (MNA) et ont été fabriqués à partir des courbes de niveau présentes sur les cartes topographiques à l’échelle de 1/20 000. Ces MNA présentent, en image, le relief de ces régions.
  • À droite, le résultat de la combinaison des MNA et des mosaïques de photos : le Mont Mégantic et le Mont Orford en perspective et dans toute leur splendeur!

Haut de la page

Mont Mégantic
Mont Mégantic
Mont Mégantic
Mont Mégantic

Mont Orford

Mont Orford
Mont Orford
Mont Orford
 


Une autre façon de voir les photos aériennes en 3D et, cette fois-ci à la verticale, telles qu’on les verrait avec un stéréoscope, est le procédé des anaglyphes. Ce mot est tiré du grec anagluphos qui signifie « ciselé » ou « gravé en relief ».

Dans ces exemples, il s'agit d’une superposition de deux photos aériennes consécutives (la zone où il y a un recouvrement longitudinal) du mont Orford à gauche et des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie à droite. L’utilisation de deux couleurs complémentaires, ici le rouge pour l'image de gauche et le cyan (bleu-vert) pour l'image de droite, permet de reconstituer le relief en regardant l’image composite au travers de lunettes « 3D » munies de filtres colorés. Chaque œil n'aperçoit que l'image qui lui convient et le cerveau assure la fusion des deux images pour donner l'illusion d'une seule image en relief.

 

Photos aériennes du Mont Orford
prises à l'été 2007
Photos aériennes du Mont Orford prises à l'été 2007
Photos aériennes des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie prises le 23 mai 2001
Photos aériennes des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie prises le 23 mai 2001
 


Note : Les lunettes 3D anaglyphe rouge-cyan sont offertes en différents endroits, par exemple des magasins de photos, ou dans Internet. Mais peut-être en avez-vous eu avec votre dernier DVD? en 3D? On peut aussi fabriquer ses propres lunettes en utilisant des acétates rouges et cyan, tout simplement!

Haut de la page



Accueil | Plan du site | Courrier | Portail Québec | La géo c'est quoi?
Galerie d'images et de cartes | Atlas Québec | Information géographique gouvernementale par sujet
Expertise québécoise | Événements à venir | Bibliothèque
Autres sites d'intérêts | Pour commander des produits géographiques en ligne
Politique de confidentialité
| Accessibilité

Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2008