Gouvernement du Québec
Le Québec géographique
Géoinfo l'outil de recherche
Bienvenue au portail de l'information géographique gouvernementale
La géo c'est quoi?
L'information géographique
La cartographie
La photo aérienne
Les images satellite
Le positionnement et la référence
La géomatique
Découvrir
Galerie d'images et de cartes
Atlas du Québec
Localisateurs
Approfondir
Galerie d'images et de cartes
Expertise québécoise
Gouvernement
Enseignement et recherche
Entreprises
Activités à venir
Bibliothèque
Chroniques Géo Info
Normes et standards
Publications
Terminologie de la géomatique
Autres sites d'intérêts
Au Québec
Au Canada
Ailleurs dans le monde
Acquérir
Commander des produits géographiques
Vous recherchez des noms de lieux?
Catalogue d'information géographique gouvernementale
Le Carrefour GéoSpatial
Le Carrefour GéoSpatial

Archives - 2011

Suivre les feux de forêt
 


Durant l’été, la Direction de la protection des forêts (DPF) du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) reçoit tous les jours des images des satellites NOAA (1 km de résolution) afin de détecter les incendies de forêt sur l’ensemble du territoire québécois et de suivre à distance leur évolution. Cette opération s’effectue avec la collaboration de la Station de réception d'images satellitaires (STARIMSAT), du Centre de haute technologie Saguenay–Lac-Saint-Jean, qui traite et corrige ces images dès leur réception pour ensuite les acheminer au Ministère dans l’heure qui suit.

Le MRNF utilise également l’imagerie satellitaire à haute résolution spatiale (pixel de 0,5 à 5 m) pour caractériser les classes de dommage des feux couvrant une superficie importante (500 ha ou plus). Ces images à haute résolution sont aussi utilisées, par le Secteur des opérations régionales du MRNF, pour la préparation des plans spéciaux d'aménagement en vue d'assurer la récupération des bois. Des images de moyenne résolution spatiale (pixel de 10 à 30 m) sont, quant à elles, utilisées pour cartographier les feux survenus en territoire nordique (nord du 51e parallèle environ) ou pour raffiner les contours de certains feux survenus dans le reste de la province.

 

Les images satellitaires ci-jointes, prises le 15 juin 2010, présentent l‘information suivante :
  • l’image du haut, prise par le satellite NOAA, expose l’activité alors en cours sur une partie du Québec. Quelques panaches de fumée et plusieurs cicatrices de feux antérieurs sont observables, ainsi que plusieurs incendies, dont le feu 154, qui est détaillé dans l’image du bas.
  • l’image du bas, à haute résolution (61 cm) et prise par le satellite Quickbird, présente le potentiel de ces images pour la caractérisation des feux et l’établissement de leur contour. Les résultats finaux sont exprimés et livrés aux régions concernées à la suite du survol effectué par le personnel de la DPF.

 

Feux de forêt 2011

Les conditions météorologiques que connaît le Québec depuis le printemps contribuent favorablement au bilan des feux de la saison 2011. À la fin d’août, la SOPFEU aura combattu quelque 248 incendies qui auront touché 2 393 hectares de forêt. La moyenne des cinq dernières années, pour cette même période, est de 526 feux pour 106 612 hectares.

Avant de partir en forêt, informez-vous du danger d’incendie et des mesures préventives en vigueur :  http://www.sopfeu.qc.ca, dans la section « État de la situation ».

Pour en connaître davantage sur la situation des feux :

 

 

La ville de Québec de 1948 à 2000
 


Des lacs qui portent chance

Le 17 mars, la couleur verte est de mise car nous fêtons la Saint-Patrick! Cette fête irlandaise est célébrée en l’honneur de saint Patrick, un chrétien qui voulut convertir les Irlandais et qui, semblerait-il, aurait débarrassé l’Irlande des serpents.

Le trèfle, emblème de la Saint-Patrick

L’origine de cet emblème provient des messes de saint Patrick lorsque ce dernier expliquait la sainte Trinité. Il représentait chaque feuille du trèfle comme le père, le fils et l’Esprit saint, le tout représentant Dieu. On a ensuite associé aux trèfles à quatre feuilles le pouvoir de porter chance, étant donné leur rareté.

Des lacs portant le spécifique « trèfle »

Au Québec, une trentaine de lacs portent le spécifique « trèfle ». Certains épousent même réellement la forme du trèfle. Voici deux exemples, un pour le trèfle à quatre feuilles et un autre, pour le trèfle à trois feuilles.

Lac du Trèfle dans le territoire non organisé de Mont-Valin

Cliquez sur les images pour un agrandissement

Lac du Trèfle
Date : 28 août 2007
Satellite : SPOT 5

Lac du Trèfle
Source : feuillet 22D09-200-0101,
Nom du feuillet : Mont Francis-Amyot
Coordonnées : 48°31’32", 70°19’50"
Série : Cartes topographiques à l’échelle de 1/20000 (BDTQ)

Lorsque l’on regarde l'image satellite ci-dessous, nous remarquons qu’une partie du lac est moins foncée. Cela signifie que cette partie est en train de sécher et qu’il y a donc beaucoup moins d’eau à cet endroit.

Lac Trèfle à Rouyn-Noranda

L’image du satellite SPOT 4 ci-dessous présente d’autres étendues d’eau de différentes teintes de bleu. Cela est dû à la quantité et au type de matières en suspension dans l’eau.

Lac Trèfle
Date : 23 septembre 2007
Satellite : SPOT 4

 

 

Lac Trèfle
Date : 5 juin 2000
Série : Orthophotographie d'une résolution de 1 mètre (échelle de 1/40 000)

Lac Trèfle
Source : feuillet 31M14-200-0202
Nom du feuillet : Lac Barrière
Coordonnées : 47°56’54", 79°01’07"
Série : Cartes topographiques à l’échelle de 1/20000 (BDTQ)


Pour connaître d’autres noms de lieux ayant le spécifique « trèfle », rendez-vous sur le site Internet de la Commission de toponymie.
 

Haut de la page

 

 

 



Accueil | Plan du site | Courrier | Portail Québec | La géo c'est quoi?
Galerie d'images et de cartes | Atlas Québec | Information géographique gouvernementale par sujet
Expertise québécoise | Événements à venir | Bibliothèque
Autres sites d'intérêts | Pour commander des produits géographiques en ligne
Politique de confidentialité
| Accessibilité

Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2004-2011