Gouvernement du Québec
Le Québec géographique
Géoinfo l'outil de recherche
Bienvenue au portail de l'information géographique gouvernementale
La géo c'est quoi?
L'information géographique
La cartographie
La photo aérienne
Les images satellite
Le positionnement et la référence
La géomatique
Découvrir
Galerie d'images et de cartes
Atlas du Québec
Localisateurs
Approfondir
Galerie d'images et de cartes
Expertise québécoise
Gouvernement
Enseignement et recherche
Entreprises
Activités à venir
Bibliothèque
Chroniques Géo Info
Normes et standards
Publications
Terminologie de la géomatique
Autres sites d'intérêts
Au Québec
Au Canada
Ailleurs dans le monde
Acquérir
Commander des produits géographiques
Vous recherchez des noms de lieux?
Catalogue d'information géographique gouvernementale
Le Carrefour GéoSpatial
Le Carrefour GéoSpatial

Archives - 2010

Suivre les feux de forêt
 


Durant l’été, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) reçoit tous les jours des images des satellites NOAA (1 km de résolution) afin de détecter les incendies de forêt sur l’ensemble du territoire québécois et de suivre à distance leur évolution. Cette opération s’effectue avec la collaboration de la Station de réception d'images satellitaires (STARIMSAT), du Centre de haute technologie Saguena–Lac-Saint-Jean, qui traite et corrige ces images dès leur réception pour ensuite les acheminer au Ministère dans l’heure qui suit.

Le MRNF utilise également l’imagerie satellitaire à haute résolution spatiale (pixel de 0,5 à 5 m) pour caractériser les classes de dommage des feux couvrant une superficie importante (500 ha ou plus). Ces images de haute résolution spatiale sont acquises également pour appuyer les opérations régionales liées aux feux de forêt. Des images de moyenne résolution spatiale (pixel de 10 à 30 m) sont également utilisées pour cartographier les feux survenus en territoire nordique (nord du 51e parallèle environ) et raffiner les contours de certains feux survenus dans le reste de la province.

Feux de forêt hâtifs et nombreux au printemps 2010

La saison de feux de forêt 2010 est l’une des plus précoces que le Québec ait connu. Le peu de précipitations reçues à l’automne 2009 et au printemps 2010 ainsi que la faible couverture de neige font en sorte que plusieurs régions du Québec, principalement l’ouest et le centre, souffrent de sécheresse. L’épisode de feux vécu ce printemps illustre bien les conditions de sécheresse qui sévissaient alors dans ces régions.


 


Les images satellitaires ci-dessus, prises le 15 juin 2010, présentent l‘information suivante :

  • l’image du haut, prise par le satellite NOAA, expose la majeure partie visible de l’activité alors en cours. Quelques panaches de fumée et plusieurs cicatrices de feux antérieurs sont observables, ainsi que plusieurs incendies, dont le feu 154, qui est détaillé dans l’image du bas.
  • l’image du bas, à haute résolution (61 cm) et prise par le satellite Quickbird, présente le potentiel de ces images pour la caractérisation des feux et l’établissement de leur contour.

Avant de partir en forêt, informez-vous du danger d’incendie et des mesures préventives en vigueur :  http://www.sopfeu.qc.ca, dans la section « État de la situation ».

Pour en connaître davantage sur la situation des feux :

 
 

Haut de la page

La ville de Québec de 1948 à 2000
 


L'hiver est à nos portes!

C’est officiellement le 21 décembre à 23 h 38 qu’aura lieu le solstice marquant le début de la saison hivernale.

Mais décembre, c’est aussi le temps des fêtes! Encore une fois cette année, la Commission de toponymie nous propose de savourer chacun des jours qui nous séparent de Noël à l’aide de son calendrier toponymique de l’avent. Vous y découvrirez des noms de lieux qui vous rappelleront le monde de Noël et de l’hiver.

Robert Clow Todd, Le Cône de glace de la chute Montmorency, vers 1840. Huile sur carton,
35,6 x 45,7 cm. Coll. MNBAQ. Musée national des beaux-arts du Québec, Québec, Canada.

 

 

Haut de la page

La ville de Québec de 1948 à 2000
 


L'automne au Québec : un spectacle haut en couleur

Au Québec, avec l’arrivée de l’automne, les feuilles des arbres nous donnent un dernier spectacle haut en couleur se terminant par un salut pour ainsi faire place à l’hiver. Les couleurs jaune, orangé, brune ou même rouge sont causées par la dégradation des pigments verts (la chlorophylle) présents dans les feuilles, laissant apparaître les autres pigments.

En plus d’être la saison de la récolte des pommes et de la chasse, l’automne prête son nom à plusieurs noms de rues et lacs. Par exemple, saviez-vous qu’il y a deux lacs nommés « Lac de l’Automne » au Québec? En effet, l’un deux est situé dans la MRC de Portneuf alors que le second se trouve dans celle de la Vallée-de-la-Gatineau.

À l’automne, les randonnées en montagne deviennent un vrai plaisir pour les yeux. Le site Vues d’ensemble du Québec vous permettra de voir le relief du Québec, avec ses différents monts et montagnes.

De plus, une multitude de manifestations et d’activités sont organisées un peu partout dans la province pour vous permettre de profiter à plein de cette saison flamboyante. Le tableau ci-dessous, en plus de vous suggérer des sorties, vous offre une foule de renseignements sur le lieu où ces activités se tiennent!

Nom de l’activité

Nom du mont

Municipalité, région

Dates

Symphonie des couleurs

Mont Tremblant

 

Mont-Tremblant, Laurentides

10 septembre 2010 – 31 octobre 2010

Festival des couleurs

Mont Saint-Sauveur

Mont-Saint-Sauveur, Laurentides

18 septembre 2010 – 11 octobre 2010

Belles fins de semaines d'automne

Mont Comi

Saint-Donat, Bas-Saint-Laurent

11 septembre 2010 – 10 octobre 2010

La Grande Virée des Couleurs

Mont Sainte-Anne

Beaupré, Capitale -Nationale

18 septembre 2010 – 11 octobre 2010

Festival d'automne

Monts Sutton

Sutton, Estrie

18 septembre 2010 – 18 octobre 2010

La Flambée des couleurs

Mont Orford

Orford, Estrie

 

18 septembre 2010 – 11 octobre 2010

Festival d'automne

Mont Owl’s Head

Potton, Estrie

 

25 septembre 2010 - 10 octobre 2010

 

Un Massif de couleurs

Montagne à Liguori

Petite-Rivière-Saint-François, Charlevoix

25 septembre 2010 – 11 octobre 2010

Féerie des couleurs

Mont Sainte-Marie

Lac-Sainte-Marie, Outaouais

9 octobre 2010 – 10 octobre 2010

 

Festival des couleurs

Montagne de Rigaud

Rigaud, Montérégie

 

9 octobre 2010 – 10 octobre 2010

 

* Pour connaître l'avancement de la coloration des feuillages dans un nombre choisi de localités, sites ou secteurs du Québec méridional, ou pour d’autres idées de sorties, visitez la page de l’automne du ministère du Tourisme.

Alors, que ce soit pour une randonnée tranquille ou une expédition dans les plus hautes montagnes, en famille ou en solo, les couleurs de l’automne vous réchaufferont une dernière fois avant l’arrivée du glacial manteau blanc!

Vue en perspective de la région de Mont-Tremblant,
tirée d’une orthophotographie couleur à 30 cm de résolution.

 

 

Haut de la page

La ville de Québec de 1948 à 2000
 


Un Québec rafraîchissant

La fraîche brise provenant des plans d’eau est très recherchée durant les chaudes journées de cette saison qu’est l’été. Heureusement, au Québec, il y a un nombre incalculable de plans d’eau. Lacs, rivières, ruisseaux, peu importe leur étendue, ont tous un effet de calme et de fraîcheur sur nous.

Qui dit plans d’eau dit aussi îles! La Commission de toponymie du Québec a fait un tableau des plus grandes îles du Québec ainsi que de leur superficie. D’ailleurs, saviez-vous que l’île ayant la plus grande superficie est celle d’Anticosti? En effet, elle fait plus de 8 160 km2!

Ce lieu de chasse et de pêche, aux multiples noms, se situe à la jonction du fleuve Saint-Laurent et du golfe qui débouche dans l’Atlantique. L’animal le plus chassé sur cette île est le cerf de Virginie, dont la population se situe entre 160 000 et 200 000 bêtes. La topographie est peu accidentée et l’altitude moyenne est de 126 m, ce qui est peu. Cette île formée de roches calcaires offre plusieurs cours d’eau de moyennes et de petites tailles. La plupart se trouvent au nord et ils coulent souvent dans des gorges profondes formant parfois des canyons.

Bref, pour profiter encore plus des bienfaits des plans d’eau du Québec, pourquoi ne pas inclure une île dans votre prochain parcours de vacances estivales? Vous aurez alors un contact direct avec la nature.


Extrait d’une orthophotographie couleur d’une résolution de 30 cm. Secteur de Port-Menier,
7 juillet 2009.


Extrait d’une carte topographique à l’échelle de 1/100 000.

 

Haut de la page

 



Accueil | Plan du site | Courrier | Portail Québec | La géo c'est quoi?
Galerie d'images et de cartes | Atlas Québec | Information géographique gouvernementale par sujet
Expertise québécoise | Événements à venir | Bibliothèque
Autres sites d'intérêts | Pour commander des produits géographiques en ligne
Politique de confidentialité
| Accessibilité

Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2008